En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Aujourd’hui, plus de 85% des maladies (cancers, maladies cardio-vasculaires, auto-immunes, neuro-dégénératives) et problèmes de reproduction dépendent de 3 facteurs environnementaux : addictions (tabac, alcool…), stress et pollution.

Pour le facteur pollution, de nombreuses études ont établi le lien entre polluants et perturbation endocrinienne dans le contexte d’une intoxication chronique. Une seule solution : identifier les polluants avec lesquels notre corps interagit et extraire leurs sources. L’intoxication chronique et ses effets dévastateurs à long terme peuvent être maîtrisés.

La prévention active est la clé

La pollution chimique est un problème extrêmement complexe et ses effets sur la santé le sont également, nous commençons à peine à comprendre l’étendue du désastre. Il existe un très grand nombre de polluants et ces derniers peuvent interagir entre eux.

La santé environnementale est le défi de notre siècle

Certaines populations sont beaucoup plus sensibles que d’autres :

population vulnérable aux polluants

* (maladies respiratoires chroniques, allergies, asthme, maladies cardio-vasculaires, diabète)

Les réactions de nos corps en face des mêmes polluants sont différentes. A la même exposition, chacun sera plus ou moins sensible à un polluant. Il est donc nécessaire d’identifier les polluants auxquels chaque personne réagit et extraire leurs sources du quotidien.

Sans agir d’une façon ciblée, les effets sur la santé continueront d’augmenter.

Maladies auto-immunes, maladies neuro-dégénératives, cancers peuvent maintenant être endigués par des actions de prévention correctives adaptées.

Les analyses toxSeek vous permettent de dépister les polluants qui vous mettent en danger. Vous vous protégez, vous protégez votre famille.

Les polluants et le système hormonal

Pourquoi les hormones sont-elles importantes ?

Les hormones agissent comme des messagers chimiques. Bien que les hormones circulent dans tout le corps, seules les cellules cibles avec des récepteurs compatibles sont équipées pour répondre. Plus de 50 hormones ont été identifiées chez l’homme et d’autres vertébrés. Les hormones contrôlent ou régulent de très nombreux processus biologiques et sont souvent produites en quantités exceptionnellement faibles dans le corps.

Comment fonctionne le système Endocrinien ?

Le système endocrinien, composé de toutes les hormones circulant dans notre corps, régule tous les processus biologiques de la conception jusqu’à l’âge adulte (le développement du cerveau; du système nerveux, la croissance, la fonction du système reproducteur, le métabolisme, les niveaux de sucre dans le sang…). Les ovaires, les testicules et les glandes hypophysaires, thyroïdiennes et surrénales sont des constituants majeurs du système endocrinien.

perturbateurs endocriniens

Exemples de processus biologiques

  • Le contrôle de la glycémie (insuline),
  • La différenciation, la croissance et la fonction des organes reproducteurs (testostérone (T) et estradiol),
  • La croissance corporelle et la production d’énergie (hormone de croissance et hormone thyroïdienne).

Tout comme un verrou et une clé, de nombreuses hormones agissent en se liant aux récepteurs qui sont produits dans les cellules. Quand une hormone se lie à un récepteur, le récepteur exécute les instructions de l’hormone, soit en modifiant les protéines existantes de la cellule soit en activant des gènes qui vont construire une nouvelle protéine. Le complexe hormone-récepteur active ou désactive des processus biologiques spécifiques dans les cellules, les tissus et les organes.

Exemples d’hormones

  • Les œstrogènes sont le groupe d’hormones responsable du développement sexuel féminin. Ils sont produits principalement par les ovaires et en petites quantités par les glandes surrénales.
  • Les androgènes sont responsables des caractéristiques sexuelles masculines. La testostérone, l’hormone sexuelle produite par les testicules, est un androgène.
  • La glande thyroïde sécrète deux hormones principales, la thyroxine et la triiodothyronine, dans la circulation sanguine. Ces hormones thyroïdiennes stimulent toutes les cellules du corps et contrôlent les processus biologiques tels que la croissance, la reproduction, le développement et le métabolisme.

Comment les produits chimiques peuvent-ils affecter le système endocrinien ?

Les polluants peuvent prendre la place d’une hormone. Dès lors, un récepteur peut être leurré et donnera l’ordre à l’organe cible de produire des hormones ou l’ordre contraire d’arrêter la synthèse. En effet, les récepteurs sont comme des serrures et le messager comme une clé. La parfaite correspondance des deux déclenche une action au niveau de l’organe qui régule les hormones correspondantes.

La mauvaise interprétation de l’organe cible peut conduire à des réactions, à long terme, très dangereuses pour l’organisme.

Les systèmes les plus touchés sont :

Le système immunitaire : il est le plus facile à atteindre (système lymphatique et ganglions dispersés dans tout l’organisme).

Le système de reproduction : de nombreuses hormones sont impliquées (androgènes, œstrogènes, progestérones, etc.)